Flora Tristan
ou les pérégrinations d’une paria

Récit biographique

Ecriture: Catherine Gaillard
Regard extérieur : Laurence Benedetti

Public adulte et adolescent
Durée 60 min.

A ses contemporains qui la surnommaient Madame la Colère, elle répondait effrontément qu’elle était une paria. On est au début du XIXe siècle à Paris. Flora Tristan fait scandale, court les rues et les salons mondains pour dénoncer la misère sociale, la condition des femmes et des ouvriers, clamer le droit au divorce et à l’amour libre. George Sand la regarde d’un mauvais oeil. Peu importe, Flora Tristan a le feu au corps et la foi à l’âme.L’infatigable visionnaire ouvre la voie au syndicalisme et se fait la porte-parole d’un féminisme naissant.

Catherine Gaillard s’empare de la vie romanesque de cette figure historique, où les passions amoureuses – Flora tristan avait la beauté fatale – s’aiguisent à la lame d’une politique sans concession. Avec sa fougue si particulière, elle mêlera son destin flamboyant aux luttes ouvrières contemporaines.

Articles:
« Flora Tristan, une femme en avance sur l’histoire »
« Catherine Gaillard, Flora Tristan, femmes en colère »
« Pour un théâtre de l’oralité » 

Interviews radiophonique et télévisée (avec extraits du spectacle)