Facebook Блеск here Instagram Детейлинг https://www.facebook.com/autostudio.glyanec Facebook Автостудия Глянец TRIBUNE DE GENEVE – 29 avril 2017Facebook Детейлинг visit
Interview. Aujourd’hui encore les contes restent bien vivants.

https://www.instagram.com/detailing_studio Instagram Автостудия Глянец Le conte a toujours servi à véhiculer un engagement, qu’il soit social ou politique. Ici, je veux parler de voyages et de liberté. «Conte» est un mot générique. Moi, je préfère parler de «l’art du récit» ou de «l’art de l’oralité», un genre qui existe depuis la nuit des temps.

RADIO GRRIF – 24 mars 2017
Interview lors de l’émission les Culturbitacées. Du conte merveilleux au récit contemporain, du métier de conteuse à l’engagement de l’artiste, porter l’art de la parole bien haut. 

«Puisque nos sociétés nous abrutissent de paroles bruyantes pour camoufler le désastre qu’elles organisent en silence, mettons-nous bruyamment au cœur du désastre pour organiser silencieusement la parole.»

REVUE LA GRANDE OREILLE – n°67-68
Dans les pas d’une nomade, article de Manon Pulver sur la création du spectacle Isabelle Eberhardt

Quel auteur aurait osé donner vie à un personnage aussi complexe et mystérieux qu’Isabelle Eberhardt, née en 1877 à Genève dans une famille russe et cosmopolite, et morte en 1904 dans la crue d’un oued du sud-est algérien? Qui aurait pu imaginer l’itinéraire insensé de cette jeune femme?…

RADIO RTN – 17 février 2015
Interview lors de l’émission Format A3 pour parler de l’engagement des artistes

Qu’il soit social ou politique, l’engagement s’exprime par l’art depuis la nuit des temps. Comment les artistes voient-ils cet engagement? Comment l’expriment-ils ? Rencontre.

LE POULAILLER, 10 décembre 2014
D’Homère à Flora Tristan, les pérégrinations de Catherine Gaillard

C’est peut-être ce que nous demande le conte – d’être vivant! On ne peut pas raconter quelque chose avec lequel on n’est pas d’accord. Il faut alors le changer, et le conte sera vrai, vivant. Le considérer comme une pièce de musée, c’est le tuer.

FRANCE 3 TJ 12/13 – 22 juillet 2014
Interview et extraits du spectacle Flora Tristan (festival le Temps des Contes, Pays de Grasse) 

 

RADIO AGORA CÔTE D’AZUR – 21 juillet 2014
Interview lors de l’émission Agorascopie de Vicky Berardi, à entendre à partir de 04:40


TRIBUNE DE GENEVE – 12 novembre 2013
Le Cosmorgasme brise un tabou

Une manière de faire passer des messages en utilisant l’humour (…). Le conte coquin, au sens noble, a traversé les siècles. A l’image d’un Candide de Voltaire ou d’un marquis de Sade décomplexé dont les textes révèlent bien les sociétés de leurs époques.

MAGAZINE 360°– novembre 2013
L’une conte l’autre

Catherine Gaillard et Lamia Dorner ont concocté un spectacle de contes pour adultes qui se joue avec une verve joyeuse des normes et des genres. (…) Après le féminin insolent et militant des Amazones et de Flora Tristan, voici le satirique et suggestif Cosmorgasme et autres conquêtes!

LE PORTE-VOIX – 18 octobre 2013
Batailles d’hier et d’aujourd’hui

Bon… Sophie Jeukens nous avait prévenus: la conteuse qu’on allait écouter, Catherine Gaillard, était l’un de ses coups de coeur (…). Avec son spectacle Les Amazones, le conte prend tout son sens, avec une parole riche, des mots pesés, vivants…

LE PORTE-VOIX – 15 octobre 2013
Flora Tristan, une femme en avance sur l’histoire

Plus qu’un conte, c’est tout un pan d’histoire que Catherine Gaillard est venue nous raconter à la Maison des arts de la parole.

LE COURRIER – 25 novembre 2011
La (libre-)pensée, ça se cultive !

Bulle des boîtes donne aux jeunes têtes blondes plein de bonnes raisons de cultiver leur jardin. Emballant.

TRIBUNE DE GENEVE – 25 novembre 2009
Tous différents. Chouette!

Comment apprendre aux tout-petits la différence? Que celle-ci est non seulement essentielle mais également constructive. C’est là tout le projet de Moufle et compagnie

PRESSE POHER HEBDO – 30 septembre 2009
Flora Tristan, Catherine Gaillard, femmes en colère.

Vêtue de rouge et de noir, dans un décor minimaliste, l’artiste a plongé son public dans les années 1825 (…). Du cousu main pour Catherine Gaillard, engagée politiquement, féministe avant tout, qui se glisse avec évidence dans le costume de Flora Tristan.

LA LIBERTE- 12 mai 2009
La douleur des enfants privés d’école.

Catherine Gaillard a lu La gloire, récit d’un grand éducateur polonais, qui a défendu les droits des enfants à une époque où ceux-ci n’étaient pas acquis.

LE COURRIER – 10 novembre 2008
Le féminisme n’est jamais une priorité au sein des partis

Féministe et militante (…), (Catherine Gaillard) qui s’était portée candidate au Conseil administratif en 2007 veut en revenir à ses fondamentaux: l’engagement de terrain. Mais aussi consacrer du temps à son métier de conteuse (…). Elle incarne le personnage de Flora Tristan, qui, au début du XIXe siècle, ouvrit la voie, contre vents et marées, au syndicalisme et au féminisme. 

L’EMILIE – novembre 2005
Actrice sociale

S’il y a quelque chose qui n’a encore jamais été essayé au regard de l’Histoire, c’est bien l’égalité entre les hommes et les femmes. Il est temps que l’humanité avance sur ses deux pieds.

TRIBUNE DE GENEVE – 3-4 septembre 2005
Catherine Gaillard s’engage pour les contes

Les contes ne sont pas des histoires quelconques. Ils parlent des hommes, des injustices, des violences (…) ils recèlent des vérités fastidieuses et véhiculent des messages capables d’éveiller les consciences.

LA SALAMANDRE – octobre/novembre 2004
La dame à l’hermine

Rencontre d’une guide sur les sentiers de l’imaginaire…